29 juin 2012

Communiqué
 
Pour diffusion immédiate

 

La ministre St-Pierre émet un avis d'intention de classement et confirme l'attribution d'une aide financière aux Jardins de Métis

Gouvernement du Québec
Cabinet de la ministre de la Culture, des

Communications
et de la Condition féminine

Grand-Métis, le 28 juin 2012 – La ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, annonce la signature d’un avis d’intention de classement pour les Jardins de Métis et la Villa Estevan en vertu de la Loi sur les biens culturels et confirme l’attribution d’une aide financière de plus de 1,4 M$ pour la mise aux normes de la Villa Estevan et la restauration de la maison du gardien.

« L’annonce d’aujourd’hui démontre bien la volonté du gouvernement du Québec de soutenir les institutions muséales tout en veillant à la sauvegarde du patrimoine culturel. Nous sommes manifestement en présence de témoins historiques d’âge vénérable qui méritent les plus grandes attentions et qui les recevront », a déclaré la ministre St-Pierre.

« Ce sont de bonnes nouvelles qui arrivent à point pour les Jardins de Métis qui célèbrent cette année le 50e anniversaire de leur ouverture au grand public. Des nouvelles qui contribueront notamment à stimuler le tourisme culturel dans la région. Je salue d’ailleurs le dévouement de la corporation Les Amis des Jardins de Métis, qui administre avec diligence et créativité ce lieu connu internationalement », a fait savoir le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des régions de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et du Bas-Saint-Laurent, Dr Yves Bolduc.

Une valeur patrimoniale reconnue sur les plans local et national
La valeur patrimoniale des Jardins de Métis repose tant sur ses intérêts historique, paysager, ethnologique et architectural qu’archéologique. Le classement des Jardins de Métis et de la Villa Estevan inclut les éléments de son décor intérieur, dont le système de cloches qui servait à l’appel des domestiques, le buffet de la salle à manger ainsi que tous les revêtements en bois. Cette protection conférera une valeur symbolique au site et confirmera son importance comme témoin exceptionnel du phénomène de villégiature dans le Bas- Saint-Laurent.

En vertu de la Loi sur les biens culturels, les personnes et les groupes intéressés ont trente jours pour faire part de leurs commentaires sur cet avis d’intention de classement à la Commission des biens culturels. Pour sa part, la ministre bénéficie d’un délai d’un an pour inscrire les Jardins de Métis et la Villa Estevan au Registre des biens culturels du Québec.

Un investissement qui contribuera à assurer la pérennité des lieux
Les travaux à réaliser visent à doter la Villa Estevan d’un système de protection contre les incendies adapté à ce type de bâtiment. De plus, le système de ventilation et d’éclairage de la Villa sera revu et amélioré. Quant à la maison du gardien, le projet de mise aux normes permettra de mieux répondre aux besoins de l’administration des Jardins et du Festival international de jardins de Métis, puisqu’il prévoit la restauration complète de l’extérieur du bâtiment et le réaménagement des espaces intérieurs.

L’été 2012 marque le 50e anniversaire de l’ouverture au public des jardins historiques, ainsi que le 125e anniversaire de la construction de la Villa Estevan. Érigée en 1887, cette maison qui a longtemps été connue sous le nom de Villa Reford abrite aujourd’hui un centre d’animation culturelle et un lieu d’interprétation reconnu par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine.

L’aide financière annoncée aujourd’hui s’élève à 1 422 800 $ et représente 84 % du coût total du projet de mise aux normes de la Villa Estevan et de la maison du gardien, estimé à près de 1,7 M$. La contribution du Ministère sera versée en vertu du Plan québécois des infrastructures, rendu public à l’automne 2007. Rappelons que le volet culturel de ce plan entraînera, à terme, des investissements de 1,1 milliard de dollars. Grâce à la participation des partenaires, il devrait générer des investissements globaux évalués à plus de 2 milliards de dollars. Ces sommes permettront au Ministère d’accueillir un plus grand nombre de projets dans le cadre de ses programmes courants et de contribuer plus particulièrement, comme par l’investissement annoncé aujourd’hui, au rayonnement des villes et des régions partout au Québec.

                                                                                             -30-

Source:  

Chantal Gagnon
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Culture,
des Communications et de la Condition féminine
418 380-2310
 

 

Information :
Annie LeGruiec
Responsable des relations avec les médias
Ministère de la Culture,
des Communications et de la Condition féminine
418 380-2363, poste 7371

 

 


 

 

[ Pour vous désabonner cliquez ici ]