23 juin 2009

Communiqué
 
Pour diffusion immédiate

 

20 jardins contemporains pour les 10 ans du Festival international de jardins

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

23 juin 2009 – Grand-Métis (Québec) Canada. Le Festival international de jardins de Métis célèbre 10 ans d'existence et présente 20 jardins contemporains festifs conçus par des designers en provenance du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, de la Suisse, des États-Unis et du Royaume Uni. Plus de 50 créateurs canadiens et internationaux prendront part à cette édition anniversaire.

Positionné parmi les festivals de jardins les plus importants à l'échelle internationale, le Festival international de jardins de Métis présente des jardins contemporains éphémères qui se situent à la croisée de plusieurs disciplines : le design de paysage, le design de jardin, l'architecture, le design et l'art environnemental. Lancé en juin 2000, le Festival international a présenté à ce jour plus de 80 jardins conçus par près de 200 concepteurs en provenance d’une quinzaine de pays. Il a attiré plus de 800 000 visiteurs! Événement unique en son genre, le Festival constitue une incroyable vitrine et un superbe tremplin pour les designers émergeants, toutes disciplines confondues. Manifestation artistique et touristique majeure, le Festival est l’occasion de découvrir des jardins exceptionnels réalisés par quelques-uns des meilleurs designers de paysage de notre époque. 

Huit jardins inédits et audacieux, le retour du fameux Jardin de bâtons bleus de Claude Cormier et onze jardins revisités seront proposés aux visiteurs. En plus des 2 400 bâtons qui composent le jardin de Claude Cormier, il y aura, entre autres, dix cabanes éclatantes de couleur et leur parcelle de jardin, 1 575 balles de foin formant une pyramide en déconstruction, 66 arrosoirs pour nous rafraîchir les jours de canicule, des hamacs et triangles géants pour faire la sieste, 21 bacs roulants créant un nombre infini de formes géométriques, des graines de pin géantes en germination et un grand cube revêtu d’un maillage vert semi-transparent pour nous aider à méditer…

Des nouveaux jardins inédits et audacieux

Every garden needs a shed and a lawn!
Deborah Nagan - Royaume-Uni
Réalisé dans un humour très britannique, cette installation célèbre les 10 ans du Festival au travers de 10 cabanes et leur bout de terrain. L’œuvre questionne l’essence de ce type de jardin dans la culture anglo-saxonne tout en mettant en scène 10 éléments indispensables à l’existence d’un jardin : le pollen, l’eau, la lumière, le concept, les nuages, la terre, la nourriture, la beauté, les semences, le carbone. Deborah Nagan est une architecte de paysage basée à Londres au Royaume-Uni. Elle a travaillé pour la célèbre Martha Schwartz, mais dirige aujourd’hui sa propre firme, naganjohnson.

HAHA!
spmb [Eduardo Aquino et Karen Shanski], Ralph Glor, Matt Baker, Martin Gagnon - Manitoba, Québec
Le mot "haha" est apparu dans le paysage français au XVIIIe siècle, et il désigne un obstacle physique laissant la vue libre et visible uniquement lorsque l'on s'en approche - d'où le “haha” lancé par les gens qui le découvrent. À Métis, le HAHA! prend la forme d’un jardin multicolore, expressif et géométrique, conçu pour inviter les gens à célébrer de manière illimitée! Le jardin met l'accent sur l'expérience et devient un merveilleux espace de rencontre, d'échange et d'enrichissement dans lequel le visiteur est invité à fêter plutôt qu’à contempler. Les concepteurs de ce jardin collaborent depuis quelques années sur divers projets d’art, d’installation et d’architecture, à Winnipeg et ailleurs dans le monde. 

Dymaxion Sleep
Jane Hutton, Adrian Blackwell - Ontario
Un paysage de filets suspendus au-dessus de plantes aromatiques évoque le principe de la carte Dymaxionde Buckminster Fuller. Tout comme la carte qui remettait en cause les standards de représentation du globe et la hiérarchie entre les continents, Dymaxion Sleep questionne les rapports entre les visiteurs, en proposant une surface commune horizontale sur laquelle tout le monde est invité à se détendre et à interagir de façon inhabituelle. L’expérience typiquement solitaire de la sieste dans un jardin prend des proportions carnavalesques… Jane Hutton est une architecte de paysage et Adrian Blackwell est un artiste et designer urbain. Ils sont tous deux basés à Toronto en Ontario.

Fractal Garden
Andrea Legge, Murray Legge, Deborah Lewis- États-Unis
Ce jardin mobile composé de 21 bacs en forme de diamant peut composer des motifs géométriques à l’infini. Rappelant l’esthétique des jardins à la française, Fractal Garden évoque aussi l’optique, le mouvement, la répétition, le rythme, tous présents dans la nature. Legge Lewis Legge est un groupe interdisciplinaire fondé en 2001. Il réunit l’architecte Murray Legge, la cinéaste Deborah Lewis, tous deux de Austin, Texas, ainsi que l’artiste en arts visuels Andrea Legge de New York. Ensemble, ils ont l’habitude de créer des installations éphémères où humour et imaginaire sont toujours au rendez-vous!

Hayground
Craig Verzone, Cristina Woods, Dragos Ivanet - Suisse
Ce jardin au vocabulaire agricole et horticole questionne l’importance des cycles de la nature et porte un regard amusant sur le coté éphémère que peut avoir une construction. Chaque jour, une douzaine de ballots sont retirés de la structure qui se déconstruit peu à peu pour devenir une topographie aléatoire toute en paille. Le public est invité à grimper, parcourir et s’asseoir sur ces ballots qui ressemblent de loin aux pièces d’un immense jeu de construction de Lincoln Logs. Cristina Woods a étudié les arts visuels et l’architecture à Harvard, tandis que Craig Verzone a étudié l’architecture de paysage à Cornell University et le design urbain à Harvard. Dragos Ivanet a rejoint cette équipe multidisciplinaire basée dans les alpes Suisses, mais également à Barcelone et dans le nord de l’Espagne.

Seedling
Mateo Pinto, Carolina Cisneros, Victoria Marshall - États-Unis
Seedling s’inspire de deux composantes dynamiques de la forêt de pins blancs de l’est, dans laquelle les Jardins de Métis sont situés. Le premier espace est créé par un parcours en forêt au cours duquel le son des pas, écrasant le tapis d’aiguilles de pin, rythme la progression. Le deuxième espace est créé par les graines de pin qui s’élèvent du tapis d'aiguilles à la recherche de la lumière. Lorsque ces deux espaces horizontaux et verticaux se croisent, ils sont une source d'émerveillement et de joie, le temps de la durée du Festival. Les oiseaux migrateurs, attirés par l’eau et les graines du jardin, se mêlent aux visiteurs silencieux qui sont invités à se détendre pendant la prise de conscience des différentes échelles. Seedling crée un sens du déplacement, en nous rendant plus petit que la graine, et cultive une forme d'attention à la forêt de pins habitée transposée ici en jardin. Mateo Pinto et Carolina Cisneros sont tous deux architectes et artistes, originaires du Vénézuela. Victoria Marshall est architecte de paysage et designer urbain, originaire de l'Australie. Ils travaillent à New York.

forest.SQUARE.sky.
Suresh PereraQuébec
Suspendu dans une clairière au milieu de la forêt, un grand cube revêtu d’un maillage vert semi-transparent cadre un bassin rond dans lequel le ciel se reflète. En passant sous la structure, on emprunte un sentier qui tourne autour du bassin. À mi-chemin, le sentier l’amène au cœur de la structure où soudain, il se sent enveloppé par l'écran qui contient les souvenirs d’une forêt en sourdine. La semi transparence des murs verts dissout le contour des arbres et pique l’imagination. Le jardin amène le visiteur à se perdre dans un espace qui devient un lieu de contemplation et de méditation. Suresh Perera, architecte basé à Montréal, est d’origine Sri Lankaise et Russe. Julie Charbonneau est stagiaire en architecture et elle travaille à Montréal.

Labyrinthe
CÉDULE 40 [Julien Boily, Sonia Boudreau, Étienne Boulanger, Noémie Payant-Hébert] - Québec
Présentée sur la terrasse de la Villa Estevan, l’installation porte un regard amusant sur le jardin classique français où règne l’extrême désir de perfection. En réponse à cela, ce jardin s’inspire de l’une des formes les plus astucieuses du jardin français, le labyrinthe, en y empruntant le leurre et le jeu, la capacité de déjouer et de faire jouer. Sont mis au défi, le vrai et l’artifice, le classique et le contemporain, l’ordre et le désordre, la fixité et la mobilité, tout en proposant une expérience interactive de la «désarticulation» du jardin contemplatif. Clin d’œil à la mythologie, une statue d’Icare, trône au centre du projet. Il s’agit du célèbre personnage qui s’était brûlé les ailes près du soleil en voulant s’enfuir du labyrinthe du minotaure. Le collectif d’artistes CÉDULE 40 a été fondé à Saguenay en 2005. Cette union est issue d’une volonté de conduire le travail de l’artiste vers de nouveaux territoires, où l’art s’intègre dans le quotidien de façon inusitée et offrant une expérience surprenante aux visiteurs.

Oursins
NIPpaysage [Mathieu Casavant, France Cormier, Josée Labelle, Michel Langevin, Mélanie Mignault] - Québec
Ce jardin extra-muros réunissant 6 oursins de 2 mètres de diamètre est présenté jusqu’au 12 octobre, sur la Place de La Dauversière dans le Vieux-Montréal. Il a été imaginé pour souligner le rapprochement entre les communautés de Métis-sur-Mer et de Montréal. Une version réduite d’un oursin a été installée ici pour matérialiser ce lien fort qui unit les deux villes. Fondé en 2001, NIPpaysage se compose de cinq professionnels œuvrant dans le domaine de l'architecture de paysage et basés à Montréal au Canada. Ambitieux d’offrir une vision renouvelée de la profession, NIPpaysage fait appel à la sensibilité en racontant par le paysage, à la manière du récit, des éléments de la culture actuelle.

Retour permanent de l’emblématique Jardin de bâtons bleus de Claude Cormier

Présenté pour la première fois lors de l'édition inaugurale du Festival international de jardins en 2000, l'emblématique Jardin de bâtons bleus, créé par l'équipe Claude Cormier Architectes Paysagistes de Montréal, revient en 2009 en tant qu'installation permanente du Festival. Largement diffusé dans les publications à travers le monde, ce jardin a voyagé au Canada Blooms de Toronto (2002), au Hestercombe Gardens en Grande-Bretagne (2004) et à l’International Flora de Montréal (2006). Ce retour démontre à quel point le Festival et ses jardins peuvent à la fois évoluer et voyager – et même être replantés pour une autre édition – voilà un clin d'œil symbolique qui marque bien le succès de la première décennie et qui ouvre grand la porte pour une deuxième décennie encore plus créative!

Claude Cormier a été reçu chevalier de l’Ordre national du Québec, le 17 juin dernier.

Réinterprétation des jardins des éditions passées 

Des jardins présentés en 2008 seront revisités et revigorés pour célébrer les 10 ans du Festival. Les équipes de concepteurs qui reviennent sont : Angela Iarocci, Claire Ironside et David Ross (Montréal et Toronto); Atelier le balto (France et Allemagne); Stoss Landscape Urbanism (États-Unis); Hal Ingberg (Montréal); Cédule 40 (Julien Boily, Sonia Boudreau, Étienne Boulanger et Noémie Payant-Hébert) de Chicoutimi; Doug Moffat et Steve Bates (Montréal); NIPpaysage (Mathieu Casavant, France Cormier, Josée Labelle, Michel Langevin et Mélanie Mignault) de Montréal; Andrea Legge, Deborah Lewis et Murray Legge de la ville de New York et de Austin, Texas (États-Unis); Rita (Karine Corbeil et Stéphane Halmaï-Voisard) de Montréal; À4 (Claudia Delisle, Karine Dieujuste, Philippe Nolet et Sami Tannoury) de Montréal, et enfin, les designers italiens, Francesca Moretti, Federico Brancalion, Rodolfo Roncella et Mirando Di Prinzio.

Une exposition en collaboration avec le Centre de design de l’UQAM 

Cultiver son jardin / Minding the Garden – Phase I
Le Festival international de jardins c’est l’art des jardins éphémères. La plupart d'entre eux sont exposés durant un été seulement et seul les visiteurs assidus ont pu voir l’ensemble des 80 jardins présentés au cours des dix dernières années. Cultiver son jardin / Minding the Garden sera une exposition qui célèbrera la première décennie du Festival et donnera aux jardins une seconde vie dans un tout autre contexte.

Pour l’édition du Festival de cette année, un aperçu de cette exposition a été préparé par Emmanuelle Vieira, directrice artistique du Festival, en collaboration avec Angela Grauerholz, directrice du Centre de design de l’UQAM, et Georges Labrecque, chargé de projets et d’expositions au Centre de design de l’UQAM. Cette première phase de l’exposition se compose d’échantillons retrouvés et de vestiges des jardins présentés depuis 2000, incluant des objets, des maquettes et des matériaux, le tout montré dans un esprit de classement archéologique. L’exposition sera présentée dans sa version finale au Centre de design de l’UQAM à Montréal, de décembre 2009 à févier 2010.

Des images du film sur le Festival, rencontre avec son réalisateur

À la mi-août, les Jardins de Métis présenteront des extraits du nouveau documentaire tourné par le réalisateur Philippe Baylaucq et intitulé Il était deux fois un jardin. Ce projet, qui porte sur deux années de vie aux Jardins de Métis, retrace l'arrivée des designers internationaux, le montage et démontage de leur jardin, en passant par la vie dans le jardin historique d’Elsie Reford. Le public pourra rencontrer et discuter avec le réalisateur de ce très beau film.

Nos partenaires

Le Festival international de jardins 2009 et l’exposition rétrospective sont présentés grâce au soutien financier de nombreux partenaires publics et privés :Conseil des arts du Canada, Patrimoine canadien, Développement économique Canada, Conseil des arts et des lettres du Québec, Emploi-Québec, Tourisme Québec, ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent, Conférence régionale des éluEs du Bas-Laurent, Fondation canadienne de l'architecture du paysage, Centre de design de l’UQAM, Les Forges de Montréal, Premier Horticulture et restaurant Toqué!. Hydro-Québec est partenaire des Jardins de Métis depuis 10 ans.

Le Festival international de jardins sera présenté du 27 juin au 4 octobre 2009.

                                                                                   - 30 -

Des photographies haute-résolution sont disponibles sur demande.

Information :             

ZOOMCREA
Événements, Communication & RP
T : + 1 514 297-2421
mailzoomcrea@gmail.com

Sources :                    

Emmanuelle Vieira
Directrice artistique, Festival international de jardins
T : +1 418 775-2222
emmanuelle.vieira@jardinsdemetis.com

Alexander Reford
Directeur
Jardins de Métis
Festival international de jardins
T : +1 418 775-2222, poste 222
alexander.reford@jardinsdemetis.com


 

 

[ Pour vous désabonner cliquez ici ]