29 mai 2018

Communiqué
 
Pour diffusion immédiate

 

Elsie vue par... la nouvelle exposition permanente des Jardins de Métis



Grand-Métis, le 30 mai 2018.
Les Jardins de Métis entament la saison 2018 en mettant à l’honneur sa créatrice, Elsie Reford, dans une toute nouvelle exposition permanente, Elsie vue par..., présentée à la villa Estevan, dès le 2 juin. L’exposition plonge le visiteur dans la vie passionnante d’Elsie Reford, en retraçant le parcours riche, atypique et diversifié de cette femme qui a vu défiler sous ses yeux presque un siècle entier, de 1872 à 1967. Elle propose la découverte d’une grande femme, dont les grandes idées et les nombreuses réalisations méritent assurément d’être connues.

À constater la splendeur des Jardins de Métis, on pourrait croire qu’il s’agit de l’œuvre de toute une vie. Or, il n’en est rien! En effet, Elsie Reford avait déjà 54 ans lorsqu’elle a commencé à jardiner. Et avant de se passionner pour l’horticulture, elle s’est intéressée aux grands enjeux qui ont marqué son époque.

« Chaque fois que vous êtes impliquée dans un projet, je sais qu’il réussira. Plusieurs personnes peuvent les    commencer, mais 9 sur 10 laissent tomber. Vous atteignez toujours triomphalement votre but. »

Lord Grey dans une lettre à Elsie, mars 1906

Déployée dans les treize pièces de l’étage de la villa Estevan, autrefois occupées par Elsie et Robert Wilson Reford ainsi que par les femmes qui ont fait partie de la vie domestique pendant plus de 50 ans, l’exposition est imprégnée, et parfois gravée, d’histoire. Elle est basée sur les témoignages de quatorze personnes qui l’on connue ou qui se sont intéressées à son parcours. On peut y entendre, entre autres, sa femme de chambre, Rachel Turgeon Dionne, évoquer ses journées de travail à la villa Estevan, ou la fille du majordome Ernest Bufton, Evelyn Annett, témoigner de l’attachement d’Elsie envers ses domestiques. Son arrière-petit-fils, l’historien Alexander Reford, qui dirige les Jardins de Métis depuis plus de vingt ans, y témoigne également :

« Elsie Reford est de bien des façons un sujet insaisissable pour un biographe. Comme la plupart des femmes de sa génération, elle a vécu dans l’ombre, évitant les regards indiscrets. La vie devait alors être vécue — pas célébrée et encore moins étalée. »

Réalisée avec un budget de 355 000 $, scénarisée et conceptualisée par la firme Umanium de Montréal, l’exposition, produite par Les Amis des Jardins de Métis, permet de découvrir à quel point Elsie Reford était déterminée à faire valoir ses convictions et à mener à bon port les projets qui lui tenaient à cœur; non seulement pour elle-même et sa famille, mais aussi pour l’ensemble de la société, en particulier les femmes.

Au tout début du siècle dernier, Elsie Reford croyait fermement que les femmes avaient leur mot à dire et qu’elles pouvaient jouer un rôle déterminant pour améliorer leurs conditions de vie. C’est pourquoi elle a cofondé, en 1907, le Cercle canadien des femmes de Montréal, afin que celles-ci aient accès aux discours des décideurs politiques, pour se forger leurs propres opinions. Elle s’est faite insistante auprès du premier ministre, sir Wilfrid Laurier, pour qu’il vienne y prononcer la conférence inaugurale. C’est finalement le gouverneur général, lord Grey, qui aura ce privilège. Elle entretiendra avec ce dernier des liens étroits pendant plus de six ans. Une rencontre qui a été déterminante pour Elsie.

Préoccupée par la santé des femmes et des enfants, elle s’est activement impliquée au Montreal Maternity Hospital et au Victorian Order of Nurses. L’impact des deux Grandes Guerres mondiales s’est fait aussi sentir de manière bien tangible dans sa vie. Son fils aîné, Bruce (grand-père d’Alexander), a connu une brillante carrière militaire. Une vie stressante et inquiétante pour une mère, dont les discours sur la conscription n’ont pas fait l’unanimité.

Aux côtés de son mari, Robert Wilson Reford, elle fut une créatrice enthousiaste, supervisant de près la construction de sa maison dans la rue Drummond à Montréal et l’agrandissement de la villa Estevan, aux Jardins de Métis. L’exposition lève ainsi le voile sur différents aspects de la vie d’Elsie Reford, qui sont moins connus du public, mais qui sont tout aussi surprenants et inspirants que ses magnifiques jardins qui ont fait sa renommée.

Le chargé de projet, Sylvain Legris, et l’archiviste des collections, Marjelaine Sylvestre, ont accompagné les historiens Alexander Reford et Karine Hébert pendant plus d’un an pour identifier les thèmes et découvrir les témoignages permettant de mieux connaître cette femme. L’équipe d’Umanium, muséologues avec une cinquantaine d’expositions et productions réalisées depuis 2004, est partie avec ce fonds de recherche pour ensuite scénariser l’exposition et travailler à sa mise en espace dans une villa Estevan qui dévoile ses lambris de bois originaux. Avec l’aide de plusieurs partenaires et fonds d’archives, l’exposition est riche en iconographie et pleine d’histoires inusitées.

L’exposition Elsie vue par… est rendue possible grâce à une subvention de 265 000 $ du ministère de la Culture et des Communications, dans le cadre de l’appel de projets pour le soutien des expositions permanentes et itinérantes.

Crédits
L’exposition est le fruit du travail d’une équipe pluridisciplinaire.

Conception et scénario : LES AMIS DES JARDINS DE MÉTIS et UMANIUM
Gestion de projet : Sylvain Legris
Rédaction : Sophia Borovchyk, Alexa Catalan, Alexander Reford, Sylvain Legris
Recherche iconographique : Marjelaine Sylvestre, Sophia Borovchyk, Alexa Catalan, Anny Guindon Varvarikos
Recherche archivistique : Marjelaine Sylvestre, Alexander Reford
Traduction : James Rae, Annick Chartier, Alexander Reford
Révision linguistique : Josée Lecomte, Andrea Neuhofer, Guy Connolly

Production : UMANIUM
Direction artistique et de production : Pierre Fauteux
Gestion de projet : Alexa Catalan, Maïa Djambazian, Anny Guindon Varvarikos
Recherche et réalisation : Sophia Borovchyk
Design muséographique : Maïa Djambazian, Célestine Fauteux
Design graphique : Gaël Dorgère
Montage vidéo : Fabrice Bucio
Fabrication :  Atelier Boscus, Atelier Aktuel, Éric Dumais, Solufab, CYB Plastiques
mpression : Quadriscan

 

À propos d’Umanium
La firme montréalaise Umanium se spécialise dans la mise en valeur des patrimoines depuis 2004. « Le noyau d'Umanium est formé de protons positifs et dynamiques. Liés entre eux par leur créativité et leur passion, ils sont issus des milieux de l’anthropologie, de l’architecture, de la muséologie et du design visuel. Pour chaque projet, une foule d’électrons de talent gravitent autour du noyau d'Umanium. Illustrateurs, rédacteurs, graphistes, concepteurs sonores, programmeurs… Autant d’artistes indispensables à la création de concepts et de réalisations-chocs. » Depuis la conception jusqu’à la production, une foule de produits et services sont offerts sous une formule clés en main : design d’expositions temporaires et permanentes, concepts d’interprétation et devis, expositions virtuelles, spectacles multimédias, sentiers d’interprétation, documentaires, baladodiffusions. L’une de leurs plus récentes réalisations est présentée au chalet du Mont-Royal, Sur la trace des découvreurs, la fabuleuse histoire de Montréal. www.umanium.com.


À propos des Jardins de Métis
Lieu historique national du Canada et site patrimonial du Québec, les Jardins de Métis figurent parmi les plus beaux jardins d’Amérique du Nord. Ils ont été créés par Elsie Reford, entre les années 1926 et 1958. Ouverts au public depuis 1962, ils sont devenus un arrêt presque obligatoire pour tous ceux qui parcourent la Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent. À la visite des jardins historiques et de la villa Estevan s’ajoute une programmation culturelle diversifiée en arts visuels, musique, littérature et environnement. S’y déroulent également le Festival international de jardins, avec la présentation de plus de vingt-cinq installations contemporaines souvent ludiques et interactives, et La Grande Table, festival portant sur l’identité culinaire québécoise inspirée par notre patrimoine.

En 2018, Elsie Reford est au cœur des projets créatifs des Jardins de Métis. En plus de la nouvelle exposition permanente à la villa Estevan, Elsie vue par…, et de l’exposition photographique de Catherine Arsenault, La fabuleuse trajectoire de Madame Elsie, déployée à l’entrée des jardins et à la villa, l’auteure Hélène Jasmin proposera dans les prochaines semaines un agenda perpétuel inspiré de cette même grande dame, Les saisons d’Elsie – Le livre des jours.

Les Jardins de Métis seront ouverts tous les jours, du samedi 2 juin au dimanche 7 octobre 2018. Rappelons qu’en tout temps, l’entrée est gratuite pour les enfants de 13 ans et moins. Visitez le www.jardinsdemetis.com pour en connaître davantage.

                                                                                                 - 30 -

Sources :
Alexander Reford                                                           
Directeur, Jardins de Métis 

Sylvain Legris                                        
Chargé de projet, Jardins de Métis

Pour une entrevue avec Alexander Reford et/ou Pierre Fauteux, veuillez communiquer avec Mélanie Gauthier, au 418 775-2222, poste 228 – melanie.gauthier@jardinsdemetis.com

 

 


 

 

[ Pour vous désabonner cliquez ici ]