30 juillet 2015

Communiqué
 
Pour diffusion immédiate

 

ENRACINERRANCE aux Jardins de Métis

Grand-Métis, le 30 juillet 2015. L’exposition conjointe de Bruno Santerre et Thuy Aurélie Nguyen,  ENRACINERRANCE, se poursuit jusqu’au 27 septembre sur le mur écran à l’entrée des Jardins de Métis, non loin  du troupeau de 10 agneaux, les Moutondeuses, qui entretiennent la pelouse à l’ouest du stationnement des visiteurs. Ces deux projets de création sont accessibles gratuitement à tous les jours, pendant les heures d’ouverture des Jardins de Métis.

À l’image du nom qui le désigne, ENRACINERRANCE est un projet d’arrimage. Arrimage de textes et d’images, dialogue entre les idées et les disciplines, symbiose de deux esprits créateurs du Bas-Saint-Laurent. Huit photographies inédites de Bruno Santerre, tirées du projet L’Atelier en déplacement (Carleton-sur-Mer), qui avait été réalisé dans le cadre d’une résidence de création au Centre d’artistes Vaste et Vague en 2009, ont donc inspiré huit textes brefs à Thuy Aurélie Nguyen. À la croisée des pratiques photographique et littéraire s’est développée une réflexion sur l’identité en déplacement, les notions complémentaires d’enracinement/déracinement et la rencontre avec l’inconnu… avec soi. Le mot-valise Enracinerrance, imaginé par l’écrivain Jean-Claude Charles (1949-2008) en 1980, s’est imposé de lui-même pour désigner cette rencontre onirique.

Bruno Santerre vit et travaille à Rimouski. Depuis une trentaine d’années, son travail a été présenté dans nombre d’institutions muséales, de galeries et de centres d’artistes au Canada et en Europe. Récipiendaire en 2008 du Prix de la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec et, en 2011, du Prix culturel rimouskois (catégorie Artiste), ses œuvres font partie de plusieurs collections publiques et privées.

Photo : Ève de Garie-Lamanque

Moitié française, moitié vietnamienne et québécoise d’adoption, Thuy Aurélie Nguyen est doctorante en création littéraire à l’Université du Québec à Rimouski. Elle participe activement à la vie littéraire et artistique du Bas-Saint-Laurent par des performances de lecture ainsi que par l’animation d’ateliers d’écriture et de tables rondes. Son projet de recherche-création croise deux champs de la littérature contemporaine : les écritures migrantes et les récits de filiation.

Commissariat : Ève de Garie-Lamanque, Musée régional de Rimouski. L’exposition est rendue possible grâce au Conseil des arts et des lettres du Québec.

Les Jardins de Métis seront ouverts tous les jours, jusqu’au 27 septembre 2015, dès 8 heures 30. En tout temps, l’admission est gratuite pour les enfants de 13 ans et moins. http://www.jardinsdemetis.com

                                                                          - 30 -

Source :               
Alexander Reford, directeur, Jardins de Métis                                       
418 775-2222, poste 222
alexander.reford@jardinsdemetis.com


 

 

[ Pour vous désabonner cliquez ici ]