22 avril 2014

Communiqué
 
Pour diffusion immédiate

 

Le projet de maison écologique du Bas-Saint-Laurent passe en mode construction

Issue d’une mobilisation régionale exemplaire, la vitrine d’excellence en écoconstruction sera érigée grâce au concours de bailleurs de fonds publics et privés, au soutien du Créneau Écoconstruction et à l’implication d’un groupe de 50 partenaires, incluant l’équipe d’idéateurs formée de quatre firmes de la région.

Grand-Métis, le 22 avril 2014 — À titre de promoteur du projet ERE 132, Les Amis des Jardins de Métis profitent du Jour de la Terre pour annoncer le lancement de l’appel d’offres aux entrepreneurs généraux pour la construction de la Maison écologique du Bas-Saint-Laurent. Le chantier devrait s’activer de la fin mai à la fin octobre. L’inauguration officielle du bâtiment est planifiée pour le printemps 2015. 

Une vitrine du savoir-faire de la région en matière d’écoconstruction

Les industriels oeuvrant dans le domaine du bâtiment ont été sollicités pour contribuer à la réalisation de l’ERE 132 en offrant gracieusement leurs produits ou leur technologie en échange d’une visibilité optimale. Motivés par l’opportunité de se démarquer dans leur domaine d’expertise, un total de 42 industriels, dont une trentaine en provenance du Bas-Saint-Laurent, ont répondu à l’appel pour une implication avoisinant les 130 000 $. La sélection des entreprises a reposé sur un ensemble de critères respectant les principes fondamentaux du développement durable. Ces partenaires bâtisseurs devraient tirer profit de l’ambition du promoteur à centraliser, à mettre en valeur et à promouvoir un panier de matériaux, de technologies et d’équipements à faible impact sur l’environnement issus du savoir-faire régional.


Un projet conçu en synergie par des expertises multidiciplinaires

Les idéateurs de l’ERE 132 proviennent du Bas-Saint-Laurent. Ils oeuvrent dans les secteurs de l’architecture, de l’environnement et de l’ingénierie. Ce groupe d’experts est composé des firmes : les Architectes Goulet & Lebel, CONTACT Innovation, Marcel Banville Architecte et BPR. Le projet de Maison écologique constitue l’une des pièces maîtresses du plan d’action du créneau d’excellence Écoconstruction de la démarche ACCORD (Action concertée de coopération régionale de Développement). À cet égard, il a bénéficié du soutien du créneau tout au long des processus de conception, de validation et de démarchage. L’organisme Écohabitation, des spécialistes en mise en valeur de l’écoconstruction, a également contribué à sa mise en oeuvre de même que le Centre de développement et de recherche en imagerie numérique (CDRIN), le cégep de Rimouski, le cégep de Matane et le Service de recherche et d’expertise en transformation des produits forestiers (Serex).


Un maillage financier issu d’organisations publiques et privées 
La synergie régionale générée par le projet ERE 132 se traduit également par l’implication financière des organisations suivantes : Développement économique Canada (DEC), le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT), le ministère des Finances et de l’Économie (MFE); la Conférence régionale des éluEs (CRÉ) du Bas-Saint-Laurent, le Centre local de développement (CLD) de La Mitis, la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de La Mitis; RBC (projet Eau Bleue) et les Amis des Jardins de Métis.

Un projet porteur pour l’environnement, pour l’économie et pour les gens du Bas-Saint-Laurent
Les professionnels, les industriels et les entrepreneurs du secteur de la construction, les établissements d’enseignement, les élus et les décideurs, les touristes et le grand public trouveront, en l’ERE 132, un centre de référence et de recherche à la fine pointe en matière d’écoconstruction. Ce modèle d’habitation écologique abordable adapté au climat nordique québécois respectera les normes environnementales les plus strictes. S'inspirant de différentes certifications de bâtiments durables, il devrait obtenir la reconnaissance LEED Platine. La vitrine d’excellence profitera de la notoriété des Jardins de Métis pour sensibiliser un maximum de gens au fait que l’écoconstruction est une option intelligente pour diminuer son empreinte écologique et qu’une construction saine, plus respectueuse de l’environnement, contribue à notre confort, à notre santé et à l’essor économique local et régional.

À PROPOS DES JARDINS DE MÉTIS
La terre d’asile de l’ERE 132 est un site touristique, une destination culturelle et un lieu historique qui accueille quelque 55 000 visiteurs par année. L’implantation de l’ERE 132 sur le site des Jardins de Métis s’inscrit dans une nouvelle phase de développement qui vise à élargir l’offre d’activités et à susciter l’intérêt d’une clientèle plus jeune, notamment par des alliances avec les milieux universitaire et collégial. Le potentiel stratégique des Jardins de Métis en regard de la mise en place et de l’opération de la vitrine d’excellence en écoconstruction s’exprime par l’expérience du site dans les domaines de la mise en valeur et de l’architecture. Sept bâtiments en bois y ont été érigés et primés (médaille du Gouverneur général en architecture en 2006 ou prix Coalition Bois Québec en 2010) depuis les dix dernières années. De plus, la tenue du Festival international de jardins, qui depuis l’an 2000 a attiré près d’un million de visiteurs, traduit une forte dimension créative sur le plan architectural qui sera consolidée par la mise en oeuvre de l’ERE 132.

Pour plus d’information :
Josée Forest / 418-725-5080

Consultez la liste des bailleurs de fonds.


 

 

[ Pour vous désabonner cliquez ici ]