Tour dobservationtourobservation_parcmitis

La tour d’observation


En montant cette tour de 30 pieds, vous avez une vue imprenable sur le Fleuve Saint-Laurent, le littoral, vers la Pointe-aux-Senelles et Métis-sur-Mer. Le point le plus haut le long des rives, la tour vous permet d’admirer les paysages et de regarder les oiseaux aquatiques et les pygarges à tête blanche qui chassent à l’embouchure.

Le tour d’observation est un chef d’œuvre de construction en bois. Construite en 2009, la tour est construite de deux essences, les poutres en sapin de douglas (Pseudotsuga menziesi) et les marches et les plates-formes en cèdre de l’est (Thuya occidentalis). Le Parc a fait appel à Gervais Pineau de Charpenterie, Menuiserie Petchedetz de Saint-Léandre. Il est aussi l’artisan qui a fabriqué la tour à l’entrée du Parc. 

Architecture 

Afin de permettre aux visiteurs de s’arrêter, d’observer et de vivre la nature, le Parc a fait appel à l’architecte québécois Pierre Thibault. M. Thibault a développé un concept d’aménagement particulier et adapté au site. En effet, il a choisi de nous faire découvrir une nature intacte par des installations conçues pour épouser le site sans le transformer.

L’architecte souligne les aspects les plus fragiles de la nature plutôt que de les interpréter et nous rend pleinement actifs dans la découverte des écosystèmes. Ainsi, les visiteurs, conscientisés à l’aspect de la conservation, découvrent, par le fait même, toute la poésie, la beauté et l’authenticité présentes dans chaque élément du paysage.


La cabane en rondins

Construite de diverses espèces d’arbres tombés à différents endroits du Parc, la cabane offre le repos à mi-chemin du sentier. Sa fenêtre donne un point de vue cadré sur la baie de Mitis. Les naturalistes profitent de cet endroit pour informer les visiteurs sur la forêt de la région.

La mousse

Le site du Parc abrite plus d’une quinzaine d’espèces de mousses. Souvent ignorées lors des promenades en forêt, les mousses sont mises en valeur par cet aménagement. Au détour d’un sentier, une immense pierre recouverte de mousse est entourée par un treillis tissé de cornouiller. Une véritable œuvre d’art, encadrée de matériaux naturels.

Le lit de pierres

Le lit de pierres agit littéralement comme un hamac dans lequel les visiteurs peuvent s’étendre pour observer la canopée. Il invite les visiteurs à regarder la forêt sous un angle vertical plutôt qu’horizontal. Situé parmi un sol recouvert de mousses et de lichens, le lit offre les premiers points de vue sur la rivière Mitis à travers la forêt. 

Les Amis des jardins de Métis ont fait don de cet aménagement réalisés lors de la première édition du Festival international de jardins en 2000 par Plant Architect. Formé des architectes Lisa Rapoport, Mary Tremain et Chris Pommer, Plant se spécialise dans des interventions en milieux naturels.

Le Banc-bosquet

Tournant le dos au sentier, le banc-bosquet offre, du haut d’un précipice, une impressionnante vue sur l’épaisse forêt et la canopée. Une vue semblable à celle qu'on pourrait s’offrir du haut d’une cabane dans les arbres. D’un siège très intime, les visiteurs sont confrontés à la pleine profondeur de la forêt.

La chaise longue

À partir d’une position nichée parmi les arbres, la chaise longue offre probablement la vue la plus intime du grand Saint-Laurent. Sur la chaise longue, les visiteurs peuvent, à leur aise, écouter le son des marées.

Le belvédère du milieu humide

Le belvédère du milieu humide permet d’observer un jeune milieu humide. Il est fait de matériaux naturels tels des branches de cornouiller stolonifère et de cerisier de Virginie. L’endroit permet aux visiteurs d’être au cœur du milieu humide sans aucun impact négatif sur celui-ci. Les lieux sont formidables pour l’observation d’oiseaux et la familiarisation avec la flore du marécage.

Le belvédère de la rivière

Le belvédère de la rivière est le meilleur point de vue du sentier du Parc. Donnant un panorama sur l’embouchure de la rivière Mitis, il est un point important qui permet l’observation des oiseaux aquatiques fréquentant ce milieu. 

 


À propos de Pierre Thibault


Pierre Thibault est un partenaire de longue date des Jardins de Métis et du Parc rivière Mitis. Il est largement reconnu pour ses maisons, musées et bâtiments publics à travers le Québec. Il a créé Jardin territoire pour la 2e édition du Festival international de jardins (prix d’excellence en architecture, de l’Ordre des architectes du Québec en 2003) et a réalisé le plan directeur et diverses installations au Parc de la rivière Mitis (primées par la revue Canadian Architect). Il a été lauréat du Prix de Rome en architecture en 1996 et de plusieurs autres reconnaissances à l’échelle canadienne et à l’international. Le Festival a présenté Jardins M sur la Place de la Dauversière dans le Vieux Montréal à l’été 2013. Le cinéaste Denys Arcand a récemment mis en scène plusieurs de ses maisons dans son plus récent long métrage, La règne de la beauté. Voir : http://www.pthibault.com/