Dernières Nouvelles



Dernières nouvelles

Fleurs D'ARMES : Une exposition d'art itinérante  (10 juin 2017)



Fleurs D’ARMES
:

Une exposition d’art itinérante
3 juin au 30 septembre 2017

Les Jardins de Métis présentent une exposition

mettant en lumière les aspects de la nature humaine
dans le paysage de la guerre.

Fleurs D’ARMES voyagera ensuite à Ottawa,
Toronto, Vimy et Montréal

Cliquez-ici pour voir la bande-annonce
 

(Grand-Métis, Québec, 6 juin 2017) –  Les Jardins de Métis sont heureux de présenter et de lancer l’exposition novatrice et audacieuse, Fleurs D’ARMES : Une exposition d’art itinérante.

Conçue par la commissaire Viveka Melki, Fleurs D’ARMES : Une exposition d’art itinérante est présentée aux Jardins de Métis jusqu’au 30 septembre 2017. Elle voyagera par la suite jusqu’au Musée canadien de la Guerre à Ottawa (octobre à décembre 2017); à la Maison Campbell à Toronto (janvier à mars 2018); au nouveau Centre d’éducation des visiteurs du Mémorial national du Canada à Vimy, en France (avril à juin 2018); et au Château Ramezay – Site historique et Musée à Montréal (septembre 2018 à mars 2019).

Fleurs D’ARMES est une exposition multi-sensorielle reflétant la vision de la commissaire Melki à propos des effets de la guerre sur quiconque en a fait l’expérience. L’exposition permet une expérience unique et immersive centrée sur la profonde conviction de Melki en la résilience de l’esprit humain. L’exposition revoit la nature humaine en temps de guerre par une série de représentations artistiques, d’expériences multi-sensorielles et à travers le portrait de dix Canadiens impliqués directement dans la Première Guerre mondiale.

Fleurs D’ARMES est inspirée des fleurs cueillies par le soldat George Stephen Cantlie dans les jardins, les champs et les tranchées d’une Europe dévastée par la guerre, et qu’il a  envoyées chez lui, à Montréal, à sa plus jeune fille, « Petite Celia », comme il l’appelait. Melki présente dix de ces fleurs centenaires en utilisant la floriographie, un mode de communication par les fleurs élaboré à l’époque victorienne, afin de raconter l’histoire de la nature humaine dans le paysage de la guerre. Chaque fleur représente des émotions associées à des valeurs telles que le dévouement, la solitude, la famille, l’amour, la grâce, l’innocence, la mémoire, etc.

Telle que conçue par Melki, l’exposition comprend dix kiosques représentant dix de ses croyances fondamentales sur la nature de la guerre. Chaque station présente une fleur différente cueillie par Cantlie et s’appuie sur ses lettres de guerre, ici exposées pour la première fois.

Les dix stations sont axées sur un Canadien de l’époque de la Première Guerre mondiale qui s’est illustré avec son histoire personnelle : John McCrae, Georges Vanier, Elsie Reford, Jean Brillant, Talbot Papineau, A.Y. Jackson, Percival Molson, Julia Drummond, Edward Savage et George Stephen Cantlie. La référence à ces individus montre diverses perspectives de la contribution des Canadiens à l’effort de guerre.

Pour chaque kiosque, les sculptures de cristal optique créées par l’artiste primé Mark Raynes Roberts, basé à Toronto, représentent des scènes illustrant différents aspects de la nature humaine pendant que les parfums, développés par l’experte olfactive et la parfumeuse de Magog, Québec, Alexandra Bachand, évoquent des souvenirs personnels.

L’équipe de Fleurs D’ARMES formée par Melki comprend également Céline Arseneault qui, avec plus de trois décennies d’expérience en tant qu’archiviste au Jardin botanique de Montréal, a supervisé l’identification et la conservation des fleurs fragiles de plus de 100 ans. Normand Dumont s’est aussi joint à l’équipe en tant que designer de l’exposition. Il a transformé la vision créative de la commissaire en une expérience sensorielle unique pour le visiteur à chacun des lieux de l’exposition.

En complément, un site dédié à l’exposition : www.fleursdarmes.ca présente notamment les coulisses du processus de création et de production de même que le profil des artistes impliqués.

Voici les mots d’Alexander Reford, directeur des Jardins de Métis : « Fleurs D’ARMES est une exposition unique, audacieuse dans sa créativité et présentant une avenue unique et nouvelle de raconter notre histoire. Les Jardins sont honorés de commémorer le centenaire de la guerre, une guerre qui a façonné le Canada et aussi les Canadiens. »

La commissaire de Fleurs D’ARMES, Viveka Melki, a conçu l’exposition non seulement à partir de ses créations antérieures dans le monde du film, mais également à l’aide de sa capacité à reconnaître les caractéristiques humaines qui nous attachent à une histoire. Son travail montre une compréhension étroite de la nature humaine. Elle a dit : « Le point central de cette exposition est de laisser un souvenir indélébile à ceux qui parcourent son récit. »

Fleurs D’ARMES : Une exposition d’art itinérante est produite par Les Jardins de Métis et a été rendue possible grâce à une subvention du Programme d'appui aux musées du ministère du Patrimoine canadien et à un soutien de la Fondation Drummond, de la Fondation Hay, de la Jackman Foundation, du Conseil des femmes de Montréal, de la Fondation Molson, de la St. Andrew's Society of Montreal, de la WCPD Foundation, de la Zeller Family Foundation, du 78th Fraser Highlanders et de plusieurs donateurs individuels.

À propos des Jardins de Métis

Lieu historique national du Canada et site patrimonial du Québec, les Jardins de Métis constituent un arrêt incontournable pour tous ceux qui visitent la Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent. Espace culturel et destination touristique depuis 55 ans, les Jardins de Métis demeurent l’un des lieux les plus achalandés de la région est du Québec et offrent aux visiteurs des expériences diversifiées qui sollicitent tous les sens. Situés au confluent du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Mitis, ils figurent au palmarès des jardins nord-américains les plus réputés. Hydro‐Québec est le commanditaire principal des Jardins de Métis depuis 1999. Les Jardins de Métis sont ouverts tous les jours, du samedi 3 juin au dimanche 8 octobre 2017. En tout temps, l’admission est gratuite pour les enfants de 13 ans et moins. Visitez le http://www.jardinsdemetis.com pour en connaître davantage.
       

-FIN-

Pour des informations complémentaires ou des demandes d’entrevue :

Jeremy Katz, Publiciste, Fleurs D’ARMES: Une exposition artistique itinérante
Bureau : 416-656-6970
Cellulaire : 416-997-6970
Courriel : jeremyk@sympatico.ca

Jardins de Métis

Mélanie Gauthier, Responsable marketing, Jardins de Métis
Bureau : 418-775-2221 poste 228
Courriel : melanie.gauthier@jardinsdemetis.com
 

À PROPOS DE LA CONSERVATRICE VIVEKA MELKI

La commissaire de l’exposition Fleurs D’ARMES est une réalisatrice et scénariste canadienne. Elle a vécu, travaillé et voyagé au sein de cultures dominées par un régime répressif. De ces expériences sont nés ses projets autour du conflit et de la capacité de l’esprit humain à la résilience. En réfléchissant sur la guerre, elle a dit : « Je n’aime pas la guerre, car elle coule dans nos veines puis elle fait couler notre sang. Je suis déconcertée à propos de la guerre… ça ne semble plus clair de discerner l’ennemi. La guerre semble être une lutte en tons de gris. Je déteste la guerre, car ma fille grandit dans un monde rempli de conflits et tout ce que je peux faire est de lui apprendre l’amour et ce qu’est la vie à l’extérieur de la guerre.»

Née en Gambie, Afrique du Sud, ayant des descendances brésilienne et libanaise, et élevée au Royaume-Uni avant d’immigrer au Canada, Melki voit le monde avec une lentille multiculturelle. En 2014, elle a dirigé la série en deux parties, Correspondances de Guerre (Radio-Canada, RDI). L’une de ses plus récentes productions, le documentaire long-métrage After Circus (2015) a reçu des éloges après les projections aux nombreux Festivals de Films nord-américain, incluant Hot Docs à Toronto et les Rencontres Internationales du Documentaire de Montréal ainsi que le prestigieux festival Sunny Side of the Doc à La Rochelle, en France. Il a été diffusé sur la chaîne documentaire de CBC, en juin 2016.

En avril 2017, le nouveau documentaire de Viveka, Carricks: In the Wake of the Irish, a été diffusé sur les ondes de Radio-Canada et de RDI. Il raconte l’histoire tragique du naufrage du Carricks, en 1847, et la quête de l’une des familles pour trouver la vérité, une quête qui devient le parcours des Francophones-Irlandais du Québec. Viveka travaille actuellement avec le Nouveau Chapitre du Conseil des Arts du Canada sur son nouveau film Alouette, qui aborde le sujet des camps de prisonniers de guerre japonais pendant la Seconde Guerre mondiale.

http://vivekamelki.com/


 
[ Retour à la page précédente ]