Dernières Nouvelles



Dernières nouvelles

Deux nouvelles expositions temporaires aux Jardins de Métis  (2 juin 2016)

Deux nouvelles expositions temporaires sont déployées aux Jardins de Métis jusqu’au 2 octobre, à l’occasion de la 54e saison. Quatre artistes unissent et partagent leur passion pour la photographie, le dessin et la littérature, et posent leur regard sur les nids d’oiseaux et dans les sentiers des jardins.

Dans un premier temps, Anticipations et Réminiscences, présentée dans la salle Thérèse-Beaulieu-Roy de la Villa Estevan, propose un dialogue entre deux artistes, la peintre Luce Dumont de Saint-Fabien et la poète Catherine Fortin de Saint-Jean-Port-Joli. Cette exposition révèle la richesse de l’univers végétal qui a toujours été au centre des préoccupations artistiques de Luce Dumont, et le nid figure plus récemment parmi les symboles privilégiés de son imagerie. Dans ce corpus inédit s’entrecroisent le dessin, l’estampe et la broderie. Dans une création parallèle, les textes de Catherine Fortin font écho aux thèmes, aux oeuvres ou aux échanges qui ont animé ses rencontres avec l‘artiste. Cette résonance accroît le registre des lectures possibles et fait basculer le sens au gré des perceptions, entre mots et images.


 
























Une partie de la collection de nids de l’artiste est présentée ici dans le but de susciter une réflexion sur la protection des habitats et la richesse des biotopes où nous avons le privilège d’observer ces merveilleux nids ayant servi de modèles. Le respect de l’environnement passe inévitablement par l’émerveillement et la compréhension.

En marge de l’exposition, une conférence du biologiste Charles Maisonneuve, une promenade dans les sentiers pour observer les oiseaux présents et une visite commentée de l'exposition en compagnie des artistes auront lieu le dimanche 12 juin dès 14 heures. Le rendez-vous est donné au café Pavot bleu à l’entrée des Jardins.

Née à Montréal, Luce Dumont habite au Bas-Saint-Laurent depuis 2008. Suite à des études en biologie végétale, elle a travaillé pendant quelques années en édition scientifique. Un tournant de carrière lui a permis d’obtenir un Baccalauréat en arts plastiques de l’université Laval en 2007. Membre de plusieurs centres d’artistes, elle est boursière du CALQ et de la SODEC. Ses travaux ont été présentés lors d’expositions individuelles et collectives au Québec, au Manitoba ainsi qu’en Écosse.

Catherine Fortin est née à Saint-Jean-Port-Joli. Après avoir reçu une formation en biologie à l'Université Laval (B. Sc., 1980) et avoir oeuvré à Québec une trentaine d'années comme consultante en archéobotanique, elle est revenue vivre dans son village natal où elle se consacre surtout à la création littéraire. Elle a publié trois recueils de poèmes aux Éditions du Noroît : Ainsi chavirent les banquises (1994), Le désarroi des rives (2000) et Le silence est une voie navigable. En 2011, elle a reçu le prix littéraire Philippe-Aubert-De-Gaspé pour l'ensemble de son oeuvre.

Madame Dumont remercie le Programme pour les arts et les lettres du Bas-Saint-Laurent, le Conseil des arts et des lettres du Québec ainsi que la Société de développement des entreprises culturelles pour leur aide financière.

Dans la seconde exposition, le photographe Steve Leroux et l’auteure Sara Dignard proposent sur le mur-écran à l’entrée des Jardins de Métis, Un printemps encore, une exposition à la croisée des pratiques photographique et littéraire dans laquelle s’est développée une réflexion sur l’idée et la relation au paysage, sur le récit ainsi que sur les notions de temporalité et de mémoire. Texturées et énigmatiques, ces photographies inédites, tirées du corpus Projections, ont été réalisées par le biais d’une camera obscura numérique. Ce procédé poétique et inusité, qui allie lenteur et perte de contrôle à une technologie récente, a inspiré huit poèmes impressionnistes. 

























Steve Leroux détient un baccalauréat en beaux-arts (photographie) de l’Université Concordia (1997). Son travail a été présenté dans plusieurs lieux de diffusion au Québec (VOX, VU Photo, Maison de la culture Frontenac, Musée régional de Rimouski, etc.). En 2011, il a remporté le Prix de la création artistique du CALQ. Installé au Bas-Saint-Laurent depuis plus de dix ans, il s’est impliqué dans la mise en oeuvre du Centre d’artistes Caravansérail et enseigne les arts visuels au Cégep de Rimouski depuis 2006. Cet été, il participe à la 8e Rencontre photographique du Kamouraska.

Installée au Bic depuis peu, Sara Dignard termine une maîtrise en création littéraire à l’UQAR et déploie son deuxième recueil de poésie. Son premier recueil, Le cours normal des choses, a été publié aux éditions du passage à l’automne 2015. Cet été, elle prend part à l’événement-résidence Le chant des pistes du Centre d’artistes Admare aux Îles-de-la-Madeleine. Cette exposition, présentée en collaboration avec le Musée régional de Rimouski, la commissaire Ève de Garie-Lamanque et le Festival international de jardins, est rendue possible grâce au soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Les Jardins de Métis seront ouverts tous les jours jusqu’au 2 octobre 2016. En tout temps, l’admission est gratuite pour les enfants de 13 ans et moins. www.jardinsdemetis.com

                                                                                          - 30 -
Source :
Alexander Reford
Directeur, Jardins de Métis
418 775-2222, poste 222
alexander.reford@jardinsdemetis.com

Pour toute demande d’entrevue, vous pouvez communiquer directement avec les artistes.
Luce Dumont : 418-869-3341 / charluce2@gmail.com
Steve Leroux : 418-724-0074 / steveleroux@globetrotter.net

 


 

 
[ Retour à la page précédente ]