Jardins | Histoire

Brve prsentation

Au cours de lt 1926, Elsie Reford (1872-1967) entreprend de transformer en jardins son camp de pche, qui se trouve au bord de la rivire Mtis. Situs sur la partie nord de la pninsule de la Gaspsie, ceux-ci sont alors les jardins les plus nordiques de la partie est de lAmrique du Nord. Connus sous le nom Les Jardins de Mtis ou The Reford Gardens, ils ont t ouverts au public partir de 1962. Peu de jardins ont t crs dans des conditions atmosphriques aussi difficiles.

Au dpart, Elsie tait loin dtre une adepte du jardinage. Depuis le dbut des annes 1900, elle tait rgulirement venue Grand-Mtis pour y pcher le saumon. Elle aimait aussi lquitation, le canot et la chasse. Lorsquune intervention chirurgicale pour une appendicite vient entraver certaines de ces activits trs exigeantes sur le plan physique, son mdecin lui suggre lhorticulture comme alternative. Elsie est alors ge de cinquante-quatre ans. Son aventure commence donc lt 1926, o elle labore le concept de ses jardins et supervise le dbut de leur construction. La mise en forme du chantier de plus de vingt acres de superficie schelonnera sur une dizaine dannes. LorsquElsie Reford entreprend luvre de sa vie, la proprit dont elle a hrit nest quun simple pavillon de pche. Il ny a donc pas damnagement extrieur, lexception du fait quon y trouve un mt, une haie de cdres et une entre principale borde dpinettes.

Se trouvant des centaines de kilomtres de la ppinire la plus proche, Elsie Reford est confronte des dfis difficilement concevables de nos jours. Peu peu, la fort dpinettes se transforme en un jardin qui deviendra lune des plus importantes collections de vgtaux de lpoque. Pour y arriver, elle creuse, construit des murs de pierre, dplace des arbres et fait transporter des roches quelle dniche dans les champs avoisinants. Le compost raffin que ncessite la culture de ses plants exotiques est compos de feuilles que la jardinire troque avec les fermiers du coin. L o des spcialistes en la matire ont chou, elle russit en transplantant de rares espces, comme les azales et les pavots bleus du Tibet. Dtermine, Elsie entrane des gens de la rgion dans son fabuleux projet, dont des fermiers et des guides de pche. En trois dcennies, ils construiront ensemble des jardins magnifiques.

Pour en savoir un peu plus

Pour plus dinformations sur lhistoire dElsie et de ses jardins:

Visitez notre site historique Les Jardins de Mtis: Portrait dun paysage

Il est aussi possible de consulter les livres crits par Alexander Reford:

Jardins de Mtis: Le Paradis dElsie Reford
Les Belles de Mtis: Lhritage floral dElsie Reford
Les guides des Jardins du Qubec Jardins de Mtis

Ces livres sont disponibles notre Boutique en ligne.

?Elsie Reford, ne Meighen, philanthrope et fondatrice des Jardins de Mtis, article publi parKarine Hbert, le 7 mai 2014.

L'histoire de la rivire Mitis

L'hritage industriel de la rivire Mitis, crit par Alexander Reford, historien et directeur des Jardins de Mtis. Bulletin Aqpi, Volume 22, Numro 3, Automne 2011, Association qubcoise pour le patrimoine industriel.

L'embouchure de la rivire Mitis. HISTOIRES DUNE RGION. Premire dune srie de douze, cette capsule historique se veut un clin dil aux familles McNider, Larrive, Price, Stephen et Reford qui ont anim et color la rgion du Faubourg de Grand Mtis la fin du 19e et au dbut du 20e sicle. Une ide originale de Samuel Ct.

Elsie Reford

La famille d'Elsie Reford

Elsie Reford, ne Mary Elsie Stephen Meighen, a grandi Montral o son pre, Robert Meighen, tait prsident de la compagnie Lake of the Woods Milling, la plus importante entreprise de moulins farine de lempire britannique (fabriquant de la farine Five Roses entre autres). Ayant tout jeune migr de lIrlande, Robert Meighen vcut dabord dans lest de lOntario o il fut associ avec son frre dans le domaine des marchandises sches. Il stablit ensuite Montral o, en plus de faire fortune, il fut lun des minents imprialistes de la ville et un pilier de la communaut des affaires. Entre autres, il tissa des liens politiques et conomiques avec la Grande-Bretagne. Quant la mre dElsie Reford, qui avait pour nom Elsie Stephen, elle tait la plus jeune sur de George Stephen, un baron du chemin de fer ayant fait fortune au Minnesota et au Manitoba dans les annes 1870, avec son cousin Donald Smith (Lord Strathcona) et J.J. Hill Stephen fonda le Canadian Pacific Railway en 1881 et fut prsident du consortium ayant construit le chemin de fer transcontinental reliant Montral Vancouver, lequel fut complt en 1885.

George Stephen vivait Montral, mais chaque t il prenait cong de la ville durant plusieurs semaines pour aller pcher le saumon dans les rivires de lEst du Qubec. Au cours des annes 1870, il loua la rivire Mtis. En 1886, il acheta une proprit avec vue sur ce magnifique cours deau. Un an plus tard, il y fit construire le Estevan Lodge, un btiment suffisamment grand pour tenir ses rceptions de pche. En 1891, Stephen fut le premier Canadien tre nomm baron par la reine Victoria et il adopta alors le titre de Lord Mount Stephen. Il dmnagea ensuite en Angleterre pour siger la Chambre des Lords Londres, o il jouera un rle influent. Dornavant, il passera peu de temps au Canada et louera le Estevan Lodge ses amis qui poursuivront la tradition des expditions annuelles de pche dans la rivire Mtis.

Elsie Reford tait une adepte du Estevan quelle visitait chaque anne, au mois daot. En 1918, George Stephen lui fit don de la proprit. Elsie tait dailleurs probablement la seule de ses nices et neveux ayant suffisamment les moyens financiers dentretenir la proprit et la rivire. Elle avait hrit du tiers de la fortune de son pre et elle tait marie Robert Wilson Reford, commerant maritime et grand connaisseur dart. Robert Wilson possdait lune des plus impressionnantes collections duvres dart au Canada. galement passionn de photographie, il a pris des centaines de clichs des jardins de sa femme.