Festival |

La Chrysalide

La Chrysalide est à la foi enfant créatif et adulte nostalgique. C’est une pause dans le temps, entre l’enfance et l’âge adulte. Grimper dans l’arbre, y faire son repère et s’y évader le temps d’un moment, voilà ce qui est souhaité!

« Grimper dans l’arbre, y faire mon repère et m’y évader le temps d’un moment. Voilà ce que je souhaite; laisser mon esprit flotter à travers la canopée, au rythme de mes rêveries. Développer une connexion particulière avec cet être unique, être confronté à son écorce, y voir et ressentir sa texture, les traits de l’âge qui a passé et les traces du temps qui passera. Je souhaite qu’il m’accompagne dans mes péripéties, qu’il en soit à la fois témoin et complice. J’y grimpe.

J’ai la vue filtrée par mon tissage maladroit, mais calculé pour m’unir subtilement au végétal. J’entrevois l’extérieur qui ne sera plus le même à mes yeux, il se brouille et disparait peu à peu. L’arbre m’élève et me fait rêver, il construit mon imaginaire. Nous ne sommes désormais qu’un. Nos mondes, divergents en temps et en échelle, se côtoient pour un moment. C’est l’occasion parfaite de m’évader. C’est mon terrain de jeu privilégié. J’en suis maître de ses formes et ses interprétations. »
                  
                                                                                                                                                                      La Chrysalide

Concepteurs: Gabriel Lacombe, Virginie Roy-Mazoyer

Anne(s) d'exposition: 2017

[ Retour la liste des jardins de l'dition 2017 ]