Festival |

Carbone

Le jardin est artifice, empreinte. La Terre est un jardin. L’agriculture, l’industrie, le web, l’empreignent. Depuis que la civilisation existe, la nature est prélevée. La jardiner, c’est lui restituer. Une courtoisie. Cette installation évoque le cycle de production mis en parallèle avec le cycle du carbone. Le jardin paysage ou paysage jardiné. Régénérer la forêt, semer là où nous prélevons, c’est gratifier la nature. Transmettre le paysage à ceux qui nous survivront.

Une matière suave, familière, le bois, celui de notre berceau, de notre lit, de notre cercueil. Abattre un arbre, le prélever dans la forêt, ce vaste jardin, ne sont que le fruit d’un labeur. Celui de ceux qui nous ont précédés, qui ont planté une graine là où aujourd’hui nous trouvons le bois qui assure notre repos. Un jeune plan pousse là où l’arbre était supposé s’élever avant qu’il ne tombe.

Concepteurs: Coache Lacaille Paysagistes Maxime Coache, ingnieur paysagiste, Victor Lacaille, concepteur paysagiste, Luc Dallanora, ingnieur paysagiste

Anne(s) d'exposition: 2016, 2017

[ Retour la liste des jardins de l'dition 2017 ]